Blog

9th January 2014

Wishing all of whom are kind enough to spend a few minutes looking at my pictures a very Happy New Year indeed.

May 2014 be a fantastic year for all naturalists and photographers back « home » and For my « amis » here in France I wish you all a « Bonne année » !

I’m not one to make resolutions but every year I strive to become a « better » wildlife photographer. Everyone has their own interpretation of what this means, but for me it is quite simple… I’m less concerned by the techincal side of things. Indeed, lots of people I meet in the field are much more savvy than me when it comes to camera settings, latest material and the like. What is really important for me is to continue to learn about the wildlife I photograph. Habits, behaviour, relationships… and most importantly, the increasing effect that we as humans have on these factors.

The enviroment is changing in such a negative way, and at such an alarming rate that we as individuals must take conscience. As nature photographers we are lucky in having the possibility to raise such awareness via imagery. Amazing wildlife photos are EVERYWHERE nowadays, in magazines, photo expos and especially on the Internet. Their quality never ceases to evolve. But we can do so much more. Maybe it is no longer enough to produce a stunning image if there is not an underlying message about what we can do to preserve the very subjects that give us so much pleasure in photographing.

Je ne suis pas du genre à faire une liste de bonnes résolutions mais chaque année j’essaie tout de même de devenir un « meilleur » photographe animalier. A chacun son interprétation de ce que cela ? veut dire mais pour moi c’est tout simple : les connaissances techniques, par exemple, sont pour moi, d’une moindre importance. En effet, je croise beaucoup de gens sur le terrain qui sont infiniment plus doués que moi en ce qui concerne les réglages, le dernier matériel photo etc. Ce qui m’intéresse le plus, c’est de continuer à mieux connaitre les espèces que j’observe et photographie. Approfondir ma compréhension de  leurs comportements, leur rythme de vie, leurs habitudes…Et le plus important – l’impact de l’homme sur ces espèces.

L’environnement est en train de changer, de façon négative, et à une telle vitesse que chacun doit en prendre conscience. En tant que photographes animaliers nous avons de la chance de pouvoir sensibiliser à travers nos images. Il est vrai que des photos splendides sont omniprésentes. On les retrouve dans les magazines, expos et surtout sur Internet. Leur qualité ne cesse jamais d’évoluer. Mais on peut faire beaucoup plus que ça. Il ne suffit plus de produire une photo magnifique s’il n’y a pas de message sous-jacent sur la préservation de l’environnement et des espèces qui nous donnent tant de plaisir à photographier.

20th December 2013

Wildlife photography days at the Marquenterre Nature reserve  / Stages de photo de nature au Parc du Marquenterre

02122013-_MG_1975-Nathanael-Herrmann-2-800x484

En 2014 je propose des stages de photo de nature au Parc Ornithologique du Marquenterre ici en Picardie. Si vous débutez en photo animalière ces stages présentent l’occasion parfaite d’apprendre comment identifier les espèces et connaître leur comportement et rythme de vie ainsi que les bases techniques de la photo. Les but est surtout progresser à votre rythme. Vous allez développer votre créativité et bien sûr maîtriser votre boitier. Plus jamais le mode automatique ! Et tout ça dans le magnifique cadre du Marquenterre.

On commece la journée vers 11H mais finit à 22h, après le coucher de soleil et le repas de soir, où on visionnera nos photos de la journée. Les groupes sont limités à 10 personnes. Chaque stage son thematique en fonction de la saison et le rythme mensuel du parc (nidification, macro, grandes marées…)

Pour plus d’informations vous pouvez me contacter ici. Il y a également plus d’informations disponibles au blog officiel du Parc.

In 2014 I’ll once again be proposing wildlife photography workshops at the « Parc Ornitholigique du Marquenterre » here in Picardy, France. If you are starting out in nature photography this is the ideal opportunity to hone your observation and identification skills as well as to get to grips with technical aspect of photography. The aim is really to develop your creativity, understand your camera and progress at your own pace.

We start the day at 11h in the morning but finish late, at 22h after the sunset and an evening meal, complete with a viewing of the day’s photos. I limit the number of people to 10 so that everyone has the time and opportunity to express themselves individually. Each workshop (one per month) is based on a particular theme depending on the time of year (high tide, macro, nesting…).

You can of course contact me directly here for more details. Marquenterre’s official blog is also worth a look too.

I hope to see you soon !

30th November 2013

I’m freshly back from the 17th annual Wildlife Photography Festvial at Montier-en-Der. This is the largest of it’s kind in Europe, attracting some 40,000 visitors over the 4 days.

I was busy representing Marquenterre. We had a stand to promote our photography activities (workshops, photo tours, photgraphy hide). All in all a rather tiring few days but as usual I left Montier full of inspirtaion and motivated to get out in the field.

A few expos caught my eye in particular: Jonathan Lhoir, Kyriakos Kaziras and Vincent Munier’s « Solitudes ».

photo

Nathanaël manning our stand at Montier

11th September 2013

Une citation, trouvée par mon ami et « gouoru » (!) Nathanaël, qui fait réfléchir:

La simple photographie n’est que la représentation du réel. Dans ce cas, la photo est un but en soi, genre de « copier-coller » d’un instant et d’un lieu dont l’instrument est le boîtier argentique ou numérique. Elle ne peut exprimer, quelle que soit sa qualité, davantage que la réalité, elle en est la représentation fidèle.

 A l’opposé, le photographe plasticien utilise la photo comme moyen, comme point de départ et non comme objectif final. Il s’approprie le réel au travers de son « cliché » afin de le transformer, l’embellir ou l’enlaidir.

 Ainsi au travers de sa technique et de son art, il transcende le concret afin d’exprimer ses joies, ses peines, sa douleur, sa révolte, ses désirs ou ses fantasme

Gérard Mercier

3rd July 2013

J’expose quelques images lors de la 20ème édition de l’exposition « Phorestimalia » à Saint Pierre-en-val (76) du 4 au 11 août.

L’exposition, aura lieu dans la salle polyvalente de Saint-Pierre. L’entrée est gratuite, de 09h à 18h le dimanche 4 et ensuite de 15h à 18h30.

N’hésitez pas à venir nous voir !

2013-06-11_172622